Fiche pays Bahamas

Communauté des Bahamas

Intitulé officiel du pays : Communauté des Bahamas ou Commonwealth of the Bahamas (en)
Capitale : Nassau
Superficie : 13 940 km2
Population : 307 451 habitants
Peuples et ethnies : On peut distinguer trois communautés ethniques principales :
  • 85% de Bahaméens sont d'origine africaine et métis;
  • 12% sont blancs;
  • 3% sont issus de l'immigration récente : Hispaniques et Asiatiques.
Langues : Anglais
Religions : Le christianisme occupe une place centrale aux Bahamas. On y trouve l'église Baptiste (35%), l'église Anglicane (15%) et l'église Catholique romaine (14%).
Institutions politiques : Monarchie constitutionnelle (Royaume du Commonwealth)
Chef de l'état : Elisabeth II, représentée par un gouverneur général et un Premier ministre
Premier Ministre : Hubert Ingraham
Monnaie : Dollars Bahaméens


Histoire

L'histoire des Bahamas est assez récente. Elle remonte aux premiers pas de Christophe Colomb qui, le 12 octobre 1492, mit pied sur l'île de San Salvador, qu'il baptisa de cette façon pour remercie le "Sauveur" de l'y avoir guidé saint et sauf. Il y rencontra des Amérindiens des Antilles, les Arawaks dont on sait peu de choses avant leur extermination par les colons espagnols, entre le 15ème et le 17ème siècle.


L'époque est marquée par les incursions des Espagnols qui estiment posséder l'archipel de plein droit alors que les îles de Nouvelle-Providence et Eleuthera sont habitées par des puritains anglais ayant fui les Bermudes. La région est aussi le terrain de chasse privilégié des pirates et corsaires qui se battent sans relâche contre les petits princes et lords anglais qui revendiquent eux aussi leur part de territoire.


Quand il accède au trône en 1714, Georges 1er, nomme un gouverneur royal des Bahamas, statut qui existe encore aujourd'hui. L'homme expulsa les pirates et commença des activités commerciales. Mais l'archipel est la cible des Américains , emmenés par Georges Washington, entre 1776 et 1781 et des Espagnols en 1782. Ils unissent leur forces et s'emparent la même année de Nassau. Il n'y resteront cependant que quelques mois…


En 1833, l'Angleterre signe l'Emancipation Act et l'abolition de l'esclavage. Les Bahaméens noirs comme blancs font un pas de plus vers la liberté. Si l'indépendance est réellement signée an 1973, tous sont fiers néanmoins de leur lointaine mère patrie et restent fidèles à la couronne.



Géographie

L'archipel des Bahamas, dans l'Océan Atlantique, est composé de 700 îles, plus un nombre incalculables de petits îlots, appelés cay… Il y aurait alors plus 2.700 territoires émergés plus ou moins grands, répartis sur 260 000 km² et qui s'étirent une longueur de plus de 1200 kilomètres, entre les côtes de Floride et Cuba. L'ensemble repose sur un plateau calcaire sous-marin. Les îles sont en fait des formation de corail et sont très plates : le point culminant, le mont Alvernia, sur l'île Cat atteint seulement 63 mètres !


On distingue deux grandes régions. Les côtes orientales sont le paradis des plongeurs pour leurs récifs coralliens et trous bleus dans l'océan : des puits creusés dans le sol qui peuvent atteindre jusqu'à 200 mètres de profondeur ! Les côtes occidentales présentent une mer très basse où l'on trouve la mangrove.


La plus grande île de l'archipel est Andros, à l'ouest. Elle s'étend sur une superficie de 5 957 km2. On trouve ici la 3ème plus longue barrière de corail au monde (225 km). Viennent ensuite l'île de New Providence où se situe la capitale Nassau, qui abrite les deux-tiers de la population totale du pays, Grand Bahamas et Inagua.




Economie

Les Bahamas peuvent se vanter d'être le pays le plus prospère et le plus stable économiquement des Caraïbes. Le pays a investi en masse dans les infrastructures hôtelières et les transports. Résultat : le tourisme représente 60% du PIB, plus de la moitié des Bahaméens travaille dans le secteur. Notons également que les banques offshore participent également à la richesse du pays.


Par manque d'espace, l'industrie et l'agriculture restent peu développés et ne contribuent qu'à hauteur de 10% au PIB national. Le gouvernement prend toutefois des mesures d'incitation dans les secteurs suivants pour assurer l'avenir de l'archipel, qui subit aussi les aléas de la crise : raffinage du pétrole, industrie pharmaceutiques, pêche, rhum et sel.




La Culture

Le propre de la culture bahaméenne est la musique ! Du matin jusqu'au soir, rythmes colorés et vibrants se succèdent, dans la tradition des anciens esclaves de l'archipel : on invente des percussions sur de vieux tonneaux, on confectionne des instruments avec quelques bouts de métal récupérés… dans un ballet incroyable qui mêle chants, mélodies et danse. D'ailleurs, la musique traditionnelle, le "goombay", fait référence à la peu de chèvre tendue sur un réceptacle pour produire ses sons endiablés !


Dans les églises, le gospel est entonné à coeur joie par tous les pratiquants, témoin également des anciens esclaves américains dont les descendants peuplent aujourd'hui les Bahamas. Ces hymnes religieux constituent eux aussi un pan incontournable de la culture du pays.


La fête la plus connue est le Junkanoo, carnaval local qui se déroule le 26 décembre. On retrouve toutes les influences de la culture : africaine, anglaise, américaine, espagnole et caribéenne dans des parades festives où la musique ici encore rythme les défilés. Tout le monde se déguise, avec des créations artisanales. A découvrir à Nassau, à Grand Bahamas, Eleuthera ou Bimini.




t

150

créateurs de voyages

r

17685

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

116721

voyageurs nous ont fait confiance

Haut